lundi 6 juin 2011

Des jolis mots sur les Crêpes à l'eau

Alors tout d'abord, je suis devenue rose. Ensuite, mes joues se sont encore un peu plus colorées. Et à la dernière ligne, je crois bien que de la racine des cheveux à la base du cou, j'étais toute rouge!



Il faut dire qu'Anne Loyer, passionnée de littérature jeunesse et elle-même auteure, a su trouver de si jolis mots pour parler de mon roman Des crêpes à l'eau.

Un article … pffff… à découvrir ici.

Merci Anne!

10 commentaires:

  1. Quel joli commentaire! Et quel plaisir de lire ça, j'espère que ça donnera envie à beaucoup de lecteurs....
    PS. encore une belle image aux couleurs solaires de Sandrine Kao...

    RépondreSupprimer
  2. Oh oui, le bel article d'Anne ! J'ai eu droit à un joli compliment aussi au passage, et ci-dessus aussi, c'est gentil comme tout !
    Bon ben voilà moi aussi j'suis rouge...

    RépondreSupprimer
  3. Merciii à vous deux pour ce si joli roman...

    RépondreSupprimer
  4. j'étais persuadée d'avoir laissé un mot! Je disais donc que j'ai beaucoup aimé ton roman, je n'ai pas pus résister et je l'ai acheté et j'ai eu le temps de le lire samedi sous mon cerisier! Encore bravo pour cet article et ce très beau texte!

    RépondreSupprimer
  5. Ben voilà Valy, je rosis encore!!!
    Merci :))

    RépondreSupprimer
  6. oh oui ça donne envie de le lire ! Surtout que je sais ce que peux faire la Sardine (hihi, ah chaque fois que je marque "la Sardine" je pense à l’acolyte de Victor Mac Bernique de la Famille pirate (bon j'sais pas si vous connaissez c'est pas votre génération... hihi.. enfin bref direct c'est beaucoup moins poétique ^^). Du coup j'men vais l'acheter moi, ce joli roman. Et puis faut dire que je suis doublement séduite, avec les illustrations de Sandrine Kao. Mais dites-moi les filles, c'est un "deubeul Sandrine" en fait !!

    RépondreSupprimer
  7. Sardine a un coup de chaud !

    hahahahahahahahahahahahahaha ...

    très bel album et le compliment est mérité.

    signé : le père de la copine

    RépondreSupprimer

T'en dis quoi, toi ?