mardi 17 juillet 2018

Anna Pavlova


Je suis tombée sur cette photo colorisée d’Anna Pavlova, à l’occasion de nouvelles recherches que je fais pour l’écriture du tome 3 du Journal d’un cygne :


Je suis tombée sur cette photo, qui la rend si réelle, si humaine et j’en ai été tout particulièrement émue.



Elle est là, sous mes yeux, et mon crayon glisse et file sur la page.
Merci, Anna ♥


(Sortie du tome 2 Le ballet de l’impératrice le 16 août et du tome 3 La danse du matin au soir, en cours d’écriture donc, en février 2019)

jeudi 12 juillet 2018

Anna, journal d’un cygne… "Un régal de lecture !"



Ces jours-ci, de nouveaux beaux avis de lecture sont arrivés sur mon roman inspiré de la vie de la danseuse étoile russe, Anna Pavlova.




 Celui de Pepita du blog Melimélo de livres, qui parle (je cite) « d’un régal de lecture » :
"Cela pourrait être le récit d'une petite fille d'aujourd'hui, passionnée, entière, soutenue (et ça c'est important !) mais c'est aussi un récit sur la persévérance et la confiance en soi, plein de fraîcheur et de spontanéité. Vraiment, j'ai beaucoup aimé découvrir ce monde de la danse à travers les yeux d'une enfant dans une ville qui fait rêver. C'est une belle façon de faire découvrir une figure qui en a marqué l'histoire."
 

Celui de Claudine, du blog Danse avec la plume, qui a glissé Anna, journal d’un cygne dans sa sélection Livres jeunesse de l’été :  
"Le ton est alerte, proche des jeunes lectrices (la série s'adresse clairement aux filles !) avec un sens du suspense qui donne envie de tourner les pages. Le monde de la danse est bien restitué. À la fin du livre, une courte biographie permet de mieux connaître la vraie Anna Pavlova et donne du crédit à la démarche."




Enfin, un COUP DE CŒUR Babelio :  
"Anna, Journal d'un cygne est une invitation à la persévérance. Pour obtenir quelque chose dans la vie, il faut d'abord y croire, puis il faut y travailler. Longuement. Durement. Les difficultés et les rivalités sont certes nombreuses, mais la joie profonde et la réalisation de soi sont au bout du chemin. J'ai été ravie par la lecture de ce livre. Il a su rejoindre le Petit Rat qui sommeille en moi depuis que je suis toute petite."

 Merci ♥

mercredi 11 juillet 2018

Lasco de la grotte à la radio



 


Je n’ai pas eu le temps de vous en parler avant, mais ma série Lasco de la grotte (illustrée par Eglantine Ceulemans chez Magnard Jeunesse) a été présentée à la radio par Simon ROGUET, super libraire et super prescripteur de la librairie M'Lire de Laval !



Suivez le lien (en rouge), pour Onlikoinou l'émission #15.

Entre temps, Simon a produit une nouvelle émission, avec de nouveaux coups de cœur littéraires. A découvrir sur le site de L’autre radio.

Bonne écoute !

mercredi 4 juillet 2018

☆☆☆ 12ème Prix pour Toute seule dans la nuit ☆☆☆


Sorti en 2014, mon polar continue visiblement d’enchanter ses lecteurs, puisqu’il vient de recevoir son 12ème Prix ! Fou !


Cette fois, il décroche le prix littéraire « Un pour tous, tous pour lire » des cours moyens du réseau des bibliothèques de Pays des Vans en Cévennes.


Cinq titres de romans jeunesse étaient présélectionnés et le roman lauréat des CM du territoire, largement plébiscité par les élèves (je cite !) est donc Toute seule dans la nuit.

Youpi ! Et merci ♥ 


mardi 3 juillet 2018

A l’honneur dans le mag Je dirais même plus !





Cinq éditeurs jeunesse ont décidé de créer ensemble un magazine pour présenter aux libraires et bibliothécaires leur travail et leur actualité.

 
Deux de mes éditeurs en font partie : Alice Jeunesse et Les 400 coups.



Le deuxième numéro de Je dirais même plus vient de sortir et Mélanie Roland et Virginie Bassanello, de la maison Alice éditions, ont décidé de me mettre à l’honneur avec un focus auteure.


Merci pour ce coup de projecteur qui met joliment en avant mon travail et qui sera distribué chez plus de 7 000 libraires et bibliothécaires !

vendredi 29 juin 2018

☆☆☆ Un prix pour Mademoiselle Alice ☆☆☆


C’est toujours la même émotion et le même grand plaisir quand je reçois un mail pour me prévenir qu’un de mes livres a séduit ses lecteurs et qu’ils en ont fait le lauréat d’un Prix littéraire.




La semaine dernière, j’ai donc sauté de joie en apprenant cette formidable nouvelle :  
Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma (Belin Jeunesse, illustré par Cléo Germain) est lauréat du Prix 40 Faubourg de Belfort, niveau CM2/6ème.

Merci les lecteurs belfortains ♥

jeudi 28 juin 2018

Double Défi Babelio pour 2018/2019 !


Cette année encore, j’ai la grande chance d’être dans le Défi Babelio et encore dans les deux niveaux de lecture !




Le Défi Babelio, ce sont des centaines de CDI de France, dont les documentalistes passionné-e-s font lire à des classes de 6ème, 5ème, 4ème , 3ème et de seconde 40 livres sur une année, avec des productions critiques, artistiques et numériques, et une approche des côtés positifs des réseaux sociaux.




Cette nouvelle double sélection, je la dois aux collégiens et élèves de primaire qui ont lu et visiblement aimé Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma et La porte de la salle de bain. Ils ont voté pour leurs préférés et mes deux romans sont à donc nouveau présents dans le prochain Défi Babelio. Youpimerci !




Je suis très très touchée que ce soit vous, les lecteurs, qui donniez à ces deux histoires la chance d’être découvertes (et aimées, je le souhaite) par les prochains lecteurs du Défi Babelio.



Merci beaucoup, beaucoup !

Merci aussi aux profs docs, aux profs de français et aux profs des écoles, qui sont de précieux passeurs de nos histoires, ainsi qu’à l’équipe super motivée du Défi Babelio (coucou Danièle et Caroline ♥) !

Et bonnes lectures à tous !

mercredi 27 juin 2018

Les sortilèges du crépuscule


J’aime varier les plaisirs et en 2018, j’ai été gâtée avec pleins de projets complètement différents : romans, polar, premières lectures, scénarii de BD… et également quelque chose que je n’avais encore jamais fait : l’écriture d’un spectacle.




Toute cette année, j'ai donc eu la chance de travailler avec la merveilleuse et si talentueuse mezzo soprano Joeva Richard. Elle m'a demandé d’imaginer avec elle, puis d’écrire son spectacle. Un récital pour valider son examen final à la Haute Ecole de Musique de Genève.




Au bout de quelques mois, « Les sortilèges du crépuscule" ont vu le jour. Et il y a trois semaines, Joeva Richard l’a présenté, pour la première fois, à Neuchâtel.




(Je suis en plus très fière parce qu’à la suite de cette représentation, Joéva est aujourd'hui titulaire d'un Bachelor de chant et admise en Master de Pédagogie vocale ! Bravo ♥ Elle vient également d'être la laureate du prix de la banque bonhôte pour le meilleur travail de bachelor... La classe !)




Il n’y a plus à espérer maintenant qu’il y aura de prochaines représentations !
Bien sûr, je vous tiens au courant :)


#ecriturespectacle #lesortilegesducrepuscule #recital #bachelor #mezzosoprano #singer #hauteecoledemusiquedegeneve #geneve #neufchatel #suisse #ecoledemusiqueduplateau #saone

mardi 26 juin 2018

☆☆☆ Un nouveau Prix pour "Traquées" ! ☆☆☆



C’est fou, fou, fou et très joyeux ! 
 

Cette fois, mon thriller a remporté Le Prix Durance ados,
décerné par les collégiens de Nantes. 

Merci les filles et les garçons


lundi 25 juin 2018

Des prix à la pelle pour Sandrine BEAU... dans L'Est Républicain !


Ouh, le bel article, dans L'Est Républicain de samedi dernier !
Grand merci à Karine Frelin​, pour ses mots si doux à lire ❤
 

Vous pouvez aussi le retrouver en accès gratuit sur le blog Tulalu, par ici.

lundi 18 juin 2018

Le Prix des Incorruptibles pour Le garçon qui parlait avec les mains !!!


Ou... Comment mon cœur est devenu dingo !




C'était le vendredi 1er juin, à la Maison de la Poésie à Paris, où avait lieu la cérémonie de remise des Prix.

 (retour en images sur ce qui s'est passé dans les écoles et les bibliothèques) 


Après une année, où 464 518 jeunes lecteurs de France et des pays francophones ont lu la belle sélection de livres concoctée par les comités de sélection des Incos, c’était l’heure des résultats.




Sur la scène, l’affiche pour le niveau CE2/CM1 est apparue et c’est à ce moment précis que mon cœur a cru malin de se mettre à battre dans tous les sens. Puis, dans une espèce de brouillard, j’ai entendu le titre de mon livre annoncé, puis mon nom. Et à travers mes larmes, que je n’arrivais absolument pas à retenir tant l’émotion était grande, je suis allée sur scène, où j’ai à peine pu bafouiller quelques remerciements. (La preuve avec la vidéo des Incos, à voir ici).


  (Merci à Véronique Massenot pour la photo de ce moment complètement fou !) 


 Comme j’étais vraiment trop émue, je n’ai pas pu dire tout ce que je voulais, alors je me rattrape ici :
 "Merci aux jeunes lecteurs (en tout premier évidemment) qui ont aimé Le garçon qui parlait avec les mains, merci à leurs accompagnateurs, enseignants et bibliothécaires, qui les ont guidés sur ce chemin du plaisir de lire, merci à l’association du Prix des Incorruptibles, qui me fait vivre depuis 3 ans des rencontres incroyables autour de ce Prix et qui œuvre avec enthousiasme et énergie pour la promotion de la lecture et de nos livres.

Merci à mes éditrices d’Alice Jeunesse, Mélanie Roland et Virginie Bassanello, qui ont cru à cette histoire et qui m’ont aidée à la rendre meilleure, et à mon illustratriceamie Gwenaëlle Doumont, qui a donné vie à Manolo et Victoria avec sensibilité et humour.

Enfin, bravo à mes amis auteurs, qui étaient avec moi dans la sélection cette année, parce que le niveau était dingue et que c’était chouette d’être entourée de gens qu’on aime ♥ "




C’était le 1er juin, mais malgré tout je suis encore sur un petit nuage. Alors, j'envoie un petit bout de mon nuage-qui-rend-heureux aux enfants de Malaga, de Scionzier, de Val-de-Reuil, de Paladru, d’Achères et d’ailleurs, qui pour certains m’ont même envoyé des petits mots d’encouragement avant la cérémonie (extrait trop mignon : « Nous attendons impatiemment les résultats définitifs mais pour nous, c'est toi notre championne !!! »)



Vive les livres et vive le plaisir de lire ! 
(Je ne vois pas de meilleure phrase de conclusion)

vendredi 25 mai 2018

Rencontre à la bibliothèque de Nancray demain, samedi 26 mai


Amis francs-comtois, lecteurs de Nancray, Bouclans, Saône et des environs, venez donc faire un tour à la bibliothèque de Nancray demain pour un apéro-rencontre avec les deux autrices du village (et oui, on est deux !)


Je vous y attends à partir de 18h, en compagnie d’Estelle Tharreau et de son nouveau roman policier.

A demain !

mercredi 23 mai 2018

Traquées, lauréat du Prix Margot, un aller retour dans le noir 2018 à Pau



Décollage de Lyon dans quelques heures, pour Pau, où m’attendent les collégiens qui ont voté pour élire le lauréat du Prix Margot 2018… mon polar Traquées !


Grande émotion donc à l’annonce du résultat des votes et grande joie à l’idée de rencontrer bientôt ces ados, qui ont pris tant de plaisir à lire la belle sélection de polars qui leur était proposée.


mardi 22 mai 2018

☆☆☆ JOUR DE FÊTE ET DE CHAMPOMY ☆☆☆


3ème Prix pour Le garçon qui parlait avec les mains


Notre roman
(illustré par Gwenaëlle Doumont, édité chez Alice Editions)
remporte le Prix Les yeux dans les pages de Châtellerault. 

Merci, les lecteurs et les lectrices ♥