lundi 14 mars 2016

Les Incos m’emmènent de l'autre côté de la Méditerranée !


Dans une semaine tout pile, je serai à… Casablanca !
(hiiiiiiiiiii ! hiiiiiiiiiiii !) (désolée, c’est l’émotion !)

Casablanca… Nom mythique, qui jusqu’à présent évoquait seulement pour moi, un long baiser langoureux sur un tarmac (humpf…) Un long baiser entre la sensuelle Ingrid Bergman et le mââââle Humphrey Bogart (les jeunes –ou moins jeunes- qui ne connaissez pas, ruez-vous sur ce film !)










Chaud bouillant, un peu... Pfiou ! 



Bref (fin de la pause cinémato-phrasesquituent-yeuxdebraise), je serai bientôt à Casablanca, grâce à un de mes livres !

Un rêve que j’avais, depuis un moment déjà, et qui va prendre forme pour de vrai ! C’est mon Petit chaperon qui n’était pas rouge et sa super sélection au Prix des Incorruptibles, qui me permet de vivre cette nouvelle aventure littéraire.




Cet incroyable prix s’adresse en effet à toutes les écoles françaises qui souhaitent y participer. Y compris les écoles françaises, situées à l’étranger !
(Youhouuuuuuuuuuuuu !) (désolée, voilà que ça me reprend !)

Vous imaginez donc ma joie quand j’ai été contactée par l’adorable Céline, enseignante à l'école française Louis Massignon de Casablanca, qui me demandait si j’aimerais venir rencontrer ses élèves. J’ai mis à peu près deux secondes un quart à me décider.



« Ma vie à Casablanca », 
un feuilleton que vous pourrez donc suivre, ici même,
à la fin de la semaine prochaine ! 
:-)

14 commentaires:

  1. Waouhhhh la big news !! Quelle chance !! Profite à fond et raconte-nous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me connais : je n'y manquerai pas ! :-)

      Supprimer
  2. Et tu prends des PHOTOOOOOS!!! (Et pas de coups de soleil, hein, juste des photos!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ! Oui, je n'oublierai pas. (En plus, j'aurais une reporter de choc à mes côtés !)

      Supprimer
  3. alors certes, bien sûr la grande mosquée ci dessus vaut le coup (je l'ai vu à peine construite) sinon tu verras, on sent bien l'ancienne présence française avec les bâtiments haussmanniens. Pour la plage, ça risque d'être un peu tôt, fait pas si chaud non plus en mars! mais rien que le nom miami beach, ça fait rêver non? Bon, je t'envie grave que t'imagines même pas... Eclate toi bien ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purée, t'aurais même pu faire mon guide touristique personnel, dis donc !
      (Foi de Raymond ! ^^)

      Supprimer
  4. une sardine voyageuse ! Trop génial ! Bravo bravo et profite bien pour en prendre plein les yeux !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me tiens prête à les ouvrir grands, pour ne rien manquer et ne rien oublier !

      Supprimer
  5. Punaise ! Vive les incos ! Tu sais qu'ici aussi à Tahiti les élèves participent....alors attends-toi à te faire inviter ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ! Ça serait assez dingo, ça !

      (Mais bon, si tu n'y es plus... ça me rendrait quand même toute tristounette !)

      Supprimer
  6. Une sardine, c'est aussi un piquet de tente, si je ne m'abuse... rapport au campement à l'aéroport au départ... hein Sardine!?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ! Oui, tiens !
      Quelle épique aventure, quand même ! Mais quelle GÉNIALE aventure, grâce à vous tous !!!
      Mercimercimerci encore :-)

      Supprimer

T'en dis quoi, toi ?