jeudi 5 février 2015

Mon papy voit la vie en jaune


C’est l’histoire d’Adrien qui part en vacances chez son grand-père et qui découvre, avec horreur, une mémé installée dans la cuisine ! Une mémé toute de jaune vêtue et qui rigole tout le temps.

Juste le contraire d’Adrien, qui commence déjà à se demander si des vacances avec cette mémé, ça ne va pas être des vacances gâchées…

Vous vous souvenez de cette histoire ?
Alors, vous avez bonne mémoire, puisqu’elle a été publiée de façon confidentielle en 2011. Depuis, la maison d’édition a fermé ses portes. Mais la très bonne nouvelle, c’est que Nathalie Maïtenaz, de chez Belin Jeunesse, a eu un coup de foudre pour mon papy qui aime le jaune.

Un nouveau titre, une remise en beauté du côté des mots, de nouvelles illustrations signées Stéphanie Rubini, et voici (sous vos applaudissements, allez-y, lâchez-vous !) : Mon papy voit la vie en jaune !

Regardez si ça va être beau : 

(© Stéphanie Rubini)

 Je craque pour les crayonnés de Stéphanie !  

(© Stéphanie Rubini)

Une 1ère illus en couleurs!

 
(© Stéphanie Rubini)


 Alors, ce n’est pas appétissant, tout ça ? Hum ?
Pour la sortie, je vous donne RV fin avril !


10 commentaires:

  1. Génial ! Vive les deuxièmes vies !

    RépondreSupprimer
  2. Bien sûr que je m'en souviens ! Acheté, lu et chroniqué ! (excusez du peu ! :p ) Bravo pour cette deuxième vie ! Une bien belle nouvelle pour ce si joyeux roman. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens de tes mots ! ♥
      Et je me régale de ceux que tu laisses ici.
      Merci !

      Supprimer
  3. Génial, c'est tellement rare, une deuxième vie! Mais quand c'est du solide, ça dure...

    RépondreSupprimer
  4. Oh, superbe! J'ai la première version :)

    RépondreSupprimer
  5. quelle nouvelle géniale (là, je fais comme si je le découvrais juste là, j'aime bien) !!! Bravo ! j'adore l'idée que ce roman que j'aime d'amour a trouvé une maison digne de lui pour l'accueillir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, cette idée me plaît assez, j'avoue !

      Supprimer

T'en dis quoi, toi ?