mercredi 15 octobre 2014

Un Petit chaperon qui n’était pas rouge à la bibliothèque d’Angers cet après-midi (et au Mac Do !)


Vous êtes du côté d’Angers et vous avez des enfants ?

Alors, foncez donc à la Bibliothèque Annie Fratellini !
Cette après-midi, à 14h30, on y attend les 4 ans et plus, pour une lecture du Petit chaperon qui n’était pas rouge.

 (A c’qui se dit, il paraît qu’elle est pas mal, cette histoire ;-) 


Notre album, à Marie Desbons et moi (Milan éditions),
a même les honneurs du Mac Do.
(Vous y croyez à ça ?!!)

 (Merci à Gaëlle Bethelet pour le clin d’œil photo :-) 

Clarabel en fait également une jolie lecture :  
« Cette rencontre entre poésie, tendresse, facétie et espièglerie est précieuse et offre un plaisir de lecture trèèès appréciable ! J'ai adoré cet album, qui réécrit de façon originale le conte de Perrault dans l'univers magique et somptueux de la Russie. »

On en parle aussi chez The French Book Lover :
« Le Petit chaperon qui n'était pas rouge constitue un hommage réussi et réjouissant au conte de Charles Perrault. L'auteure a donc accompli un beau travail de transposition à la fois humoristique et original. »

Il est Coup de cœur des biblios de Saint-Brieuc :
« Une version, fantaisiste, tendre et rigolote du Petit Chaperon rouge, avec une petite héroïne enjouée et pétillante, et en prime plusieurs fins possibles à l’histoire (plus désopilantes les unes que les autres). Sans parler des illustrations de Marie Desbons qui sont tout simplement superbes. A découvrir et à faire découvrir d’urgence aux petits, comme aux grands ! »

Chez On a adoré ça :
« Les dessins de ce petit chaperon bleu (on vend un peu la mèche…) sont à couper le souffle et la chute à rebondissements est un vrai bonheur. L’enfant choisit sa fin parmi toutes celles qui lui sont proposées, des plus cruelles aux plus joyeuses, et se voit même confier le stylo par les auteures. Un beau voyage dans le champ des possibles. »

Dans les coups de cœur de la librairie Le Furet :  
« Cette réécriture originale du fameux conte de Perrault s'inscrivant dans l'univers russe donne au récit une certaine fraîcheur, représentée par la couleur bleue portée par la petite fille. L'auteur joue avec les teintes chaudes et froides, en transposant l'histoire dans un univers aux antipodes de l'histoire originelle. »

Chez les Lectures de Nicholas :  
« À travers de nombreuses et superbes illustrations, on rigole beaucoup en retrouvant, dans une version jamais vue auparavant, un personnage légendaire en littérature jeunesse. Et n’ayez crainte : si vous n’aimez pas la fin et que vous voulez sauver le lapin, l’auteur a pensé à vous remettre quatre autres fins possibles, toutes aussi folles les unes que les autres ! »

Merci !

Et la bonne nouvelle de dernière minute :
sorti en mars, Le petit chaperon qui n'était pas rouge
en est à sa 4ème impression.
Ce qui fait 11 000 exemplaires de notre histoire,
prêts à être lus à des enfants...
Quelle émotion...

6 commentaires:

  1. De super bons retours bien mérités !! :)

    RépondreSupprimer
  2. Le petit chaperon bleu qui avait conquis la planète

    RépondreSupprimer
  3. Coup de coeur aussi des sa sortie dans notre espace jeunesse 'Passeur de Reves'de la librairie Martelle d'Amiens !!
    On adore et il se vend bien........
    Voici le lien :

    http://www.passeurdereves.com/listeliv.php?RECHERCHE=simple&LIVREANCIEN=2&MOTS=Marie%20Desbons,%20Sandrine%20Beau%20-%20Le%20Petit%20Chaperon%20qui%20n%27%E9tait%20pas%20rouge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Extra !
      Merci pour le lien et pour votre lecture :-)

      Supprimer

T'en dis quoi, toi ?