mercredi 15 août 2012

Attention… C'est son jour !


Le jour de qui ? De L'étrangleur du même nom, évidemment !


Qui n'a pas encore lu ce polar qui poursuit son petit bonhomme de chemin en faisant dresser les cheveux des uns et des autres… ? Hum ? Qui ?

Pas LetterBee de Butiner de Livres en Livres, qui en dit ceci :  
"Un chouette roman jeunesse plein de suspense. Mon 8 ans a adoré ! (et il a eu bien moins peur que moi :p) "

Pas A l'ombre du grand arbre non plus, qui en dit cela :
"Sandrine Beau propose un vrai polar pour les plus jeunes. Bien ficelé, haletant, rempli de suspens, ce roman jeunesse a toute l’ambition d’un polar adulte. Tous les ingrédients sont réunis de façon juste et réaliste. Le frisson est garanti. Les jeunes lecteurs ne regarderont plus par l’oculus de la même manière, avant d’ouvrir la porte !"

Vous, là au fond, peut-être ?


Et bien, ce jour férié est jour de chance, puisque L'étrangleur du 15 août va à nouveau passer à l'action (bon, j'ai pas la musique angoissante qui va bien, mais vous l'imaginez, hein?) et se glisser chez vous. (Ça fouille la trouille, re-hein ? -Comme disait une petite personne de moins d'un mètre, chez moi-.)

Donc, un exemplaire de L'étrangleur du 15 août (Oskar) pour vous ! Comment ? En me laissant un petit poème de votre invention avec dedans les mots (ben oui, c'est plus drôle !) : Sardine, Etrangleur et… nyctalope, tiens !

Allez hop ! Au boulot pour votre cadeau !

18 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas encore, va falloir y remédier! Bise

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue... je n'ai pas encore lu le best-seller de l'été,
    j'attendais Montreuil pour avoir un exemplaire dédicacé !
    Mais Sardine propose de lire l'étrangleur du 15 août... sans attendre quatre mois !
    Quelle joie !
    Et pour ça...
    quelques rimes suffisent pour espérer gagner
    le roman de l'auteure de l'année :)
    Je ne suis pas nyctalope mais juste myope,
    Ouf, il parait que je peux quand même participer...
    alors j'essaye volontiers !
    Entre nous, mieux vaut le lire en pleine journée
    car il parait qu'on va frissonner !
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouh ! Tu ne fais pas les choses à moitié, Bénédicte ! Moi qui m'attendais à une petite bafouille de 3 lignes, j'en reste baba, là !

      Supprimer
  3. Un soir d'été
    me promenant sur les quais
    j'ai rencontré une belle Sardine argentée!
    Malgré la nuit noire
    Je l'ai vu là sur le trottoir.
    Faut dire, je suis une nyctalope notoire!
    La pauvre, était un peu secouée
    L'étrangleur du 15 Août a du passé.
    Après quelques jours de repos
    elle s'en est remise comme une pro.
    A écrit une histoire qui fait froid dans le dos
    pour nous lecteurs, fans de ses mots!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben dis donc ! Quelles envolées !
      Vous m'épatez les filles :-)

      Supprimer
  4. je suis nulle en poésie mais j'ai adoré ce petit roman. J'ai eu peur avec Thomas.
    Et j'ai une question à l'auteure. Puis-je ?
    Tes jeunes héros sont souvent dans ds familles monoparentales (classiques de nos jours ) mais où le père est absent. C'est un choix délibéré ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien quand tu adores, Léia :-)

      Supprimer
  5. hors course, je suis incapable d'écrire d'aussi jolies choses que les autres blogueuses,
    Leia tu es hors jeu car tu n'as pas voulu écrire de poème pourtant, tu es tellement fan de Sandrine Beau que tu mériterais de gagner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut faire simple !
      TOUT est possible ;-)

      Supprimer
  6. Suis-je nyctalope ?
    Je crois dans l'obscurité discerner une escalope !
    Pas de bol, y'a que dalle
    Oh si, c'est un roman de Séverine Vidal !
    Je suis sans doute chez sa copine
    La dame à pois, la grande Sardine !
    Quoi, quoi, un roman avec un étrangleur ?
    Je l'ai pas encore lu, je suis plus à l'heure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon en plus d'être "nul revendiqué" il est pas super clair mon poème ^^

      Je m'imaginais découvrir ta bibliothèque en ayant faim. Donc forcément y'a les livres de tes copines !!!

      Supprimer
    2. Mais si très clair ! J'avais tout bien compris ! Bravo Aurélie :-)

      Supprimer
  7. l'étrangleur juste derrière toi
    ha ha tremble sardine à pois
    la nuit est tombée, QUOI ?!
    fuis ce sous-bois !
    de ses prunelles nyctalopes, il te voit
    c'est déjà trop tard pour toi
    on n'entend plus ta voix........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah Estelle, ma pomme de pin des bois !

      Supprimer
  8. je l'ai déjà lu, je l'ai mais je le re-veux.
    Donc

    Elle a eu raison, la sardine
    de l'étrangler, l'étrangleur !
    Il y allait fort, ce nyctalope,
    la traitant de morue, de salope !
    la roulant dans la farine,
    la cuisant dans le beurre,
    elle s'est vengée,
    de colère, ivre,
    elle l'a collé
    dans un livre.

    j'ai bon ?

    RépondreSupprimer
  9. Un haïku rien que pour toi ^^

    Sardine échaudée
    Le nyctalope évanoui
    L'étrangleur repart

    RépondreSupprimer

T'en dis quoi, toi ?