mercredi 7 juillet 2010

Pof! En plein dans la thématique!

Ben oui, puisqu'on est sous le signe des vacances, j'avais envie de vous parler d'un très joli petit bouquin "Des vacances trop bizarres".



"Ce qui est bien avec la vie, c'est qu'elle apporte toujours des surprises"… voilà les premiers mots de Mira pour raconter son histoire de vacances pas comme les autres. Tout commence le jour où papa achète une vieille caravane qui sent un peu le moisi. Même si ce n'est pas le paradis, Mira et son frère sont enchantés parce que c'est la première fois qu'ils vont partir en vacances. Les autres années, il y avait le crédit de la voiture à payer.

Mais Mira a des antennes sur la tête qui ne se voient pas –c'est toujours ce que dit sa maman – et très vite, il y a des choses qu'elle trouve bizarres. "Emporte tout ce que tu aimes, lui ordonnent ses parents en lui tendant une grande valise. Tes jouets, tes peluches et tous tes habits. Même ceux d'hiver." Et les voisins en les voyant partir, leur crient "Bonne chance! Bon courage!"

Ce que Mira va vite découvrir, en croisant une autre famille exilée dans un camping, c'est que son papa a perdu son travail et qu'eux aussi n'ont plus de maison.

On ne pleure pas en lisant l'histoire de cette petite fille qui voit son monde s'écrouler autour d'elle, on est ému, on sourit et on rit aussi. Et évidemment, l'espoir est au bout du chemin, comme à chaque fois sous la plume d'Agnès de Lestrade. On y croise aussi de la chaleur humaine, de la solidarité et un "gâteau au chocolat, spécial camping, celui qu'on ne peut pas réussir dans une vraie maison, où il y a tout ce qu'il faut".

Un roman illustré pour réfléchir et s'émouvoir, parfait pour ceux qui commencent à lire tout seul.

"Des vacances trop bizarres", écrit par Agnès de Lestrade et illustré par Vincent Balas, paru dans la collection Poche Cadet des Editions Milan. A partir de 6 ans – 5,40 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

T'en dis quoi, toi ?