lundi 13 janvier 2014

Toute seule dans la nuit… teasing !


Je vous avais proposé une mise en bouche en novembre.  
Vous vous rappelez ?



Et bien on remet ça aujourd'hui :

La lumière qui rentre tout à coup dans la pièce lui fait instantanément oublier son pyjama, la poussière et les moutons sous le canapé. 
La porte a été poussée. Tout son corps se raidit. Le claquement de l’interrupteur, le lustre qui s’allume et le salon inondé de lumière. Ne pas bouger. Ne pas respirer. L'intrus n'a aucun moyen de savoir qu'elle est ici.
 Elle a chaud, le nez coincé dans la laine. Et horreur, elle sent comme un chatouillis qui la prend. Elle se force à penser à autre chose. Il ne faut pas qu’elle éternue. Même le nez dans la couverture, impossible de faire ça discrètement. 
Miette commence à transpirer. La peur grandit. Le chatouillis aussi. Elle écrase son nez plus fort encore dans le tissu. Elle sait qu’elle ne va plus tenir très longtemps. La lumière s’éteint soudain et la porte se referme. Enfin, les pas s’éloignent. Ouf ! 
 Miette tire un grand bout de couverture sur sa tête. Emmitouflée dans le tissu, elle éternue le plus bas qu’elle peut. Six fois. Six éternuements impossibles à retenir. Elle a eu chaud. Elle n’ose plus sortir de sous le canapé. 
Elle se dit qu’elle pourrait y rester, sans bouger. Sauf que ce n’est pas possible. Son nez ne va pas la laisser tranquille et elle n’a absolument pas envie de se retrouver en face de cet inconnu qui s’est introduit chez son grand-père. 
Il va falloir qu’elle rampe, qu’elle s’échappe d’ici sans faire craquer le parquet cette fois, puis qu’elle tourne en silence la poignée qui grince, puisqu’il a refermé la porte. Ensuite, il faudra qu’elle traverse le couloir sans se faire voir (en espérant qu’il est toujours dans la cuisine), qu’elle arrive jusqu’au cellier qui regorge de cachettes et là, qu’elle pousse le verrou qui claque sans le faire claquer. 
Maintenant, ce n’est pas son nez, mais ses yeux qui piquent. Miette a peur. Tout ça, c’est trop compliqué pour une petite fille de dix ans. 
Alors, sans bruit, recroquevillée sous le canapé de son grand-père, elle pleure.

Pour la suite, RV pile dans 10 jours sur les rayons des librairies !  


Toute seule dans la nuit, illustré par Eva Chatelain, aux éditions Alice Jeunesse.

16 commentaires:

  1. Ca a l'air trop bien ! Mais je pense qu'elle doit être allergique aux acariens cette petite ! Il faudrait que le grand père fasse un peu le ménage ! haha !

    Bises bourretou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le grand-père est en bien mauvaise posture lui aussi, bien incapable de faire le ménage ;-)

      Bises aussi bourretou !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. ...Sous peine de stress très stressant ^^

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Un mois un peu échevelé, en tous cas ^^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. J'aime bien.
      Même si ça ne serait pas raisonnable d'y prendre goût, je te l'accorde !

      Supprimer
  5. Mais, que fait-elle sous ce canapé ???? :)
    Vivement qu'on sache !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle se cache !
      "Mais pourquoi se cache-t-elle ?", vas-tu me dire.
      Ça, il faudra le lire pour savoir ;-)

      Supprimer

T'en dis quoi, toi ?