lundi 23 janvier 2017

Le garçon qui parlait avec les mains en Coréen !



En juillet dernier, j’ai reçu un mail de Madame Joo-Yeol KIM qui me disait ceci :  

Bonjour Madame, 

Je suis traductrice coréenne de votre livre . Je m'appelle madame Joo-Yeol KIM. Je suis très heureuse de traduire votre livre charmant et touchant. 

J'ai trouve quelques mots ou expressions qui ne me sont pas claires. J'aimerais savoir si je peux vous poser des questions sur ces mots ou expressions. 
 1. page 10 : « la guitare et lui, c'était un mariage à peu près aussi réussi qu'une crevette et un banjo » On utilise en France le mariage d'une crevette et un banjo pour indiquer un mariage pas réussi ? 

2. page 17 : « un sourire de compet’ sur les lèvres » 
compet?, un mot que je ne trouve pas a la dictionnaire.

J’ai bien sûr répondu à Madame Joo-Yeol KIM avec célérité et beaucoup d’émotion aussi (oui, l’annonce de la traduction d’un de mes livres, ça m’émeut toujours !)


Elle m’a ensuite envoyé ce message :  
Merci de votre gentillesse. 
Je ferai des efforts pour traduire bien votre livre expressif et plein de humour. 



Alors, grand grand merci, Madame Joo-Yeol KIM ! J’ai aujourd’hui entre les mains le résultat de votre travail et je suis encore un petit peu plus émue ♥


4 commentaires:

  1. C'est génial ! J'imagine ton émotion et je trouve ça super d'avoir pu échanger avec la traductrice ! Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, alors ! C'était une belle surprise 😊

      Supprimer
  2. ça alors! Une vraie professionnelle! Hip hip hip pour Mme Kim!

    RépondreSupprimer
  3. Crevette et banjo ! Mais tout le monde connaît ça !! sacrée toi ! ;)

    RépondreSupprimer

T'en dis quoi, toi ?